Explique moi un champignon !

Retour à la page générale "Mycologie"

Choisissez et cliquez ci-dessous sur le chapitre qui vous intéresse.
Qu'est ce qu'un champignon ? Comment débuter une identification? Utilisation des clés
(en attente)
Notions de microscopie (en attente)

 
Qu'est-ce qu'un champignon ?

Un champignon est un être vivant classé dans le règne fongique.
Le règne fongique a été récemment séparé du règne végétal classique. En effet, un ensemble de caractères spécifiques n'appartient qu'à ce que nous appelons "les champignons": complexité des cycles de vie, reproduction asexuée, nutrition par absorption, etc.
* Un champignon est un thalle car il ne possède ni tige, ni feuille, ni racine. Les champignons voisinent ainsi les algues et les lichens.
* Un champignon est proche d'un cryptogramme (du grec kruptos: caché et gamos: noces) du règne végétal, c'est à dire une plante sans fleur :
- il est dépourvu des organes sexuels habituels (fleurs, pistils étamines),
- il se reproduit au moyen de spores qui en germant donne naissance à un mycélium primaire,
- ce mycélium primaire devra alors rencontrer un autre mycélium primaire de polarité opposée pour fusionner et donner naissance à un mycélium secondaire capable de fructifier.
Un champignon est un organisme cellulaire et est dépourvu de chlorophylle:
- le mycélium est constitué d'une suite de cellules juxtaposées, appelées articles, ou hyphes pouvant contenir plusieurs noyaux mais sans trace de vaisseaux.
- dépourvu de chlorophylle, cette substance verte qui permet en général aux végétaux d'assimiler le carbone sous l'action de la lumière. Le champignon est donc obligé d'emprunter le carbone dont il a besoin à d'autres végétaux, à des animaux ou même à l'homme.
Du point de vue écologique, un champignon peut être du type :
saprophyte (du grec sapros : pourri et phuton : plante) lorsqu'il vit sur des matières organiques en décomposition,
parasite (du latin parasitus : convive) lorsqu'il vit aux dépens de végétaux ou d'animaux vivants auxquels il peut produire de graves dégâts,
mycorhizique (du grec mukes: champignon et rhizoma: racine) lorsqu'il vit en liaison étroite avec une plante de telle façon que l'un et l'autre profite de cette association.

Retour à la page générale "Mycologie"

Retour haut de page

Comment débuter une identification ?


Ce qu'il faut observer en priorité :
L' hyménium ou hyménophore La couleur de la sporée
La classification est basée sur la morphologie de hyménium (surface fertile du champignon) lieu de production des spores.
Il est important de repérer :
--- sa localisation et sa nature de l'hyménium
A maturité, les spores, souvent colorées, sont libérées en masse et il devient alors possible de les observer:
--- sur le sommet du pied
--- sur les végétaux voisins
--- en réalisant une sporée sur un support papier
Pour débuter utilisez des clés illustrées:
Des clés plus ou moins complètes sous forme de tableaux et d'organigrammes sont proposées dans tous les ouvrages.
Destinés aux débutants, le système d'orientation proposé ici se présente sous forme de tableaux illustrés croisant plusieurs caractéristiques. Ces tableaux ont pour but de conduire uniquement au nom de FAMILLE, voire au GENRE.
Pour arriver au nom de l' ESPÈCE il faut faire appel aux ouvrages spécialisés qui décrivent en détail les spécimens.

En fonction de vos observations, cliquez sur le qualificatif correspondant:

-gélatineux-
-en sac -
-en massue -

Retour à la page générale "Mycologie"

Retour haut de page

Utilisation des clés de détermination


Clé primordiale
en attente

Clés successives liées à la forme du chapeau et la localisation de l'hyménium:
en attente

Retour à la page générale "Mycologie"

Retour haut de page

 

Notions de microscopie


en attente

Retour à la page générale "Mycologie"

Retour haut de page
C-M